12° 17°
Weather

La petite et la grande histoire de Canet

La période antique

Canet, cité antique

L’occupation du site de Canet est très ancienne, elle remonterait au Xe siècle av. J.-C, en attestent les deux nécropoles découvertes, témoins de la civilisation des champs d’urnes, quand l’incinération était un rite funéraire pratiqué.

Canet, port d’entrée du commerce romain

Pendant la période romaine, Canet servit sans doute de débouché maritime pour la ville de Ruscino (aujourd’hui Perpignan). Un nombre important de marchandises transitaient par ses plages. Des traces d’occupation romaine ont d’ailleurs été découvertes au « Puig Del Baja », situé à l’Est de l’actuel village, vers la mer. C’est également à partir de l’époque romaine que des salins se sont peu à peu développés au lieu dit actuel « Els Salissos », situés entre l’étang, la colline de l’Esparrou et le village de Canet.

_LM_0941
_DSC8170
created by dji camera

Le Moyen-âge et la naissance du Vicomté

Canet, un essor notable attesté par l’édification du château

C’est au IXe siècle, que Canet voit l’édification de ses fortifications et de son château, lequel est cité vers 1050 sous le règne de Gausfred II, alors Comte du Roussillon. Les seigneurs de Canet sont durant les siècles qui suivent des personnages puissants, exerçant leur monopole sur la production de sel marin et possédant de nombreuses terres.

Canet, une Vicomté d’importance de 1322 à la Révolution française

La seigneurie est élevée au rang de Vicomté de Canet en 1322. C’est ainsi que le Seigneur de Canet Guillaume IV est nommé Vicomte à l’initiative de Sanche 1er, roi de Majorque et comte de Cerdane et du Roussillon, « en récompense des nombreux services rendus ». Le territoire du vicomte occupait alors les communes de Canet, Saint Michel de Fourques, Vilarnau d’Amont, Alénya, Corneilla-del-Vercol, Les Mouseilloux, Sainte- Marie, Saint-Nazaire, Théza,Torreilles, Villelongue, Villeneuve-dela-Raho et Vilarasa.

dc--2491
_DSC2356

Royaumes de Majorque, d’Aragon et de France

Canet, territoire convoité par trois grands royaumes

La vicomté de Canet n’a cessé au cours de son histoire de passer, tantôt aux mains du royaume d’Aragon, de Majorque ou de France. En 1172, Alphonse II, comte de Barcelone et roi d’Aragon, hérite du Roussillon. En 1262, le roi d’Aragon Jacques Ier le Conquérant organise le partage successoral de ses possessions entre ses fils. Le Roussillon est destiné à son second fils, Jacques II de Majorque. À la mort du Conquérant en 1276, le Roussillon entre effectivement dans le royaume de Majorque. Mais en 1349, le roi Pierre IV d’Aragon annexe les territoires de son cousin Jacques III de Majorque, réintégrant le Roussillon dans la couronne d’Aragon. La vicomté de Canet se retrouve alors sous l’autorité du royaume d’Aragon jusqu’en 1462. Date à laquelle, Louis XI, roi de France envahit le Roussillon et l’annexe au royaume de France. Le Roussillon est restitué à la couronne d’Aragon en 1493 jusqu’à ce que Louis XIV envahisse le Roussillon en 1641. Une charte d’avril 1649 attribue la vicomté de Canet à Joseph Fontanella, sympathisant catalan de la cause française. La vicomté de Canet réintègre ainsi définitivement le Royaume de France jusqu’à nos jours au travers du Traité des Pyrénées signé en 1659.

Un nouvel élan au XIXe siècle

Canet, cité meurtrie

Après le Traité des Pyrénées, les taxes sont imposées sur le sel. Elles mettent fin à des siècles de privilèges accordés aux Canétois. L’abandon progressif des marais salins provoque des épidémies à cause de l’eau stagnante et croupie. Ces nombreuses épidémies font chuter drastiquement la démographie de la cité de 2 500 habitants à seulement 44 familles en 1789. Les Canétois se concentrent alors sur l’agriculture et la viticulture mais le village est quasiment à l’abandon et dans un état d’insalubrité avancé.

boulets de canon
dc-9250

Canet, ville en développement

Au XIXe siècle la ville s’urbanise : les habitants utilisent les pierres du château pour paver les rues, les marais sont assainis, les vignerons exploitent ces terres devenues cultivables. En 1837, la première école du village voit le jour. En 1858 le chemin de fer arrive jusqu’à Perpignan et en 1900, le tramway relie la capitale catalane à la plage de Canet en 45 minutes mais fut démantelé en 1953. Enfin en 1905, la ville est électrifiée et en 1906, l’eau potable arrive dans tous les foyers Canétois.

Canet, premiers bains de mer

Si le littoral n’était quasiment pas occupé jusqu’alors, les « bains de mer » commencent à se développer et le premier établissement à Canet pour baigneurs de la côte est créé en 1849. Puis apparaissent, les bars, établissements hôteliers et le premier poste de sauvetage sur la

plage dès 1888. Et c’est en 1909 que la ville de Canet est classée station balnéaire.

Canet, lieux et activités de loisirs

En 1928, la Casino est inauguré. C’est un symbole de prospérité avec sa salle de spectacles, son dancing et ses salles de jeux. Il sera détruit pendant la deuxième Guerre Mondiale, reconstruit pour rouvrir en 1956 et accueillir de grandes stars : Édith Piaf, les

Platters… En parallèle, la station balnéaire se dote d’autres équipements de loisirs tels que le Tiffany’s, complexe regroupant cinémas, restaurants, clubs de nuit, d’un Théâtre de la

Mer… donnant à la côte Vermeille un petit air de Saint-Tropez. En 1960, un chenal est construit et donne naissance au port de

plaisance. Les années 1970 verront naître campings, hôtels, restaurants, bars… attirant de plus en plus de touristes sur les plages Canétoises.

Photo dc-5
visite du vieux village

Autres expériences

qui peuvent vous intéresser

Contactez-nous